MEETING AERIEN

Le Meeting Aérien de La FERTE ALAIS


meeting aérien de la ferté alais

Du 03 au 04 juin 2017 à La Ferté Alais

meeting-aerien-pour-la-ferte-alais

Le meeting aérien de la Ferte Alais des 3 et 4 juin 2017 a réuni les passionnés de l'aviation.

La Caisse des écoles toujours présente malgré un temps qui a résisté à la pluie jusque dans l'après midi, a pu satisfaire l appétit des petits et grands par des encas et gâteaux préparés par les parents d'élèves.

Un grand merci à ces bénévoles courageux dont les bénéfices reviendront à organiser des projets pour les 400 enfants de la ville.

Katia MERLEN 

Conseillère Municipale de La Ferté Alais  

Jean-Baptiste SALIS (1896-1967) est à l’origine de la création du meeting aérien de la Ferté Alais


Jean SALIS est né le 19 septembre 1986 dans le Puy de Dôme, issu de parents cultivateurs. Il apprend à piloter dés 1912 sur la  » Libellule Hanriot » et devient à l’âge de 16 ans, le plus jeune pilote de France. Affecté le 9 avril 1915 au Génie comme sapeur artificier, après plusieurs mois de front, il est nommé Sergent moniteur au camp d’Avord où il instruit en vol des centaines d’élèves, nommé réceptionnaire aux essais il y reste jusqu’à sa démobilisation en 1919 où il  totalise déjà 1900 heures de vol, ce qui est certainement un record pendant la guerre 1914-1918.
De retour à la vie civile, il participe aux premiers essais de lignes aériennes et essaie de nombreux appareils nouveaux.
En 1928, il devient le pilote du premier ministre de l’Air Laurent EYNAC. Avec de faibles moyens, il crée et organise le premier centre aérien des Alpes, et exécute le relevé topographique et cinématographique du massif alpin.








Rentré à Paris, il est délégué auprès des missions étrangères. En 1938, il obtient avec l’ Etat Français un marché pour réaliser une école de mécanicien de l’air situé sur le plateau de l’Ardenay dont il s’est rendu acquéreur, avec l’invasion allemande, il détruit le matériel pour le soustraire à l’ennemi. Pendant l’occupation, il entre au service du commandement Anglais (B.O.A).


Avec la fin de la seconde guerre mondiale, il s’installe définitivement en France. En effet, c’est en 1942 que Jean-baptiste SALIS achète une scierie à la Ferté Alais et entre en résistance.
Il sera décoré à ce titre de la Croix de Guerre avec palme de la Légion d’honneur.
Jean-baptiste SALIS décédera le 10 décembre 1967.
Dominique BOUSSARD

Signalons un musée de l'Amicale Jean-Baptiste SALIS ouvert toute l'année sur l'aérodrome de la Ferté Alais, à découvrir absolument!

Amicale Jean Baptiste Salis : www.ajbs.fr
Musée volant Salis :
www.musee-volant-salis.fr

Pour en savoir plus : Rendez-vous sur le site La Ferté Alais.com Histoire et Patrimoine




Copyright 2010 Philippe AUTRIVE – Tous droits réservés